Blog

2019-03-02 0 Comments

Tuer les animaux, un crime ?

Alors que notre société vit une crise de la mort animale dont le symptôme le plus évident est l’émergence des mouvements végétariens associés à une revendication croissante de droits pour les animaux, que faire face à l’industrialisation de ce qu’il est désormais convenu d’appeler la production animale ? L’abattage de masse s’est imposé comme le dénominateur commun de tous les élevages. Si les abattoirs étaient encore à taille humaine et locaux, il y a quelques décennies, ils n’ont pas échappé à la rationalisation de leurs activités. Ils se sont organisés, mécanisés à l’image des abattoirs de Chicago qui inspirèrent, au début du XXe siècle Henry Ford et son travail à la chaîne. Objectif de ce système, la cadence, toujours la cadence, avec un impératif en tête: le rendement..

Misères de l’abattage industriel

Au-delà de la fuite en avant d’un système productiviste, toute la question est de savoir comment élever les animaux, les respecter, tout en les conduisant à la mort. Stress animal, attente sans fin, mise à mort ratée, souffrance du personnel qui se répercute sur l’animal, en dépit des normes croissantes en faveur du bien-être animal, l’abattoir moderne, lieu de dissimulation de la mort, n’est pas en mesure de garantir une fin digne pour l’animal qu’il a élevé.

Les employés souffrent, consignés aux mêmes tâches, aux mêmes gestes, dans une logique qui rappelle qu’à ne considérer les bêtes que comme des machines, les hommes en font aussi les frais.

Des recommandations

De petits élevages de proximité, des abattoirs plus petits, limiter au maximum le déplacement des animaux forcément source de stress, recréer du lien entre la ville et la campagne, se réapproprier son alimentation sont les principales recommandations qui nous permettraient de sortir d’une logique infernale.

L’industrialisation de la production des viandes a dépossédé les éleveurs de l’élevage, a réduit les abattoirs en des centre production de protéines, a rendu impuissant le boucher et le consommateur de plus en plus mal informés et qui, au gré des scandales de la filière viande, prennent conscience des excès d’une industrie qui ne pose plus de limites.

Pour en savoir plus sur le bien-être animal et le Halal surfez sur www.halalendanger.com

Leave a Comment

Your email address will not be published.